FOLLATON

Un ensemble musical, qui s’attache à faire revivre les musiques de la tradition romande, en les revisitant, tout en restant dans une musique acoustique : hackbrett, violon, diato, guitare et délicates chansons traditionnelles.

follaton-500px

Qui ne connait pas Nikita Pfister dans le monde suisse de la musique folk ? Il a joué avec tellement de groupes helvétiques que lorsqu’on voyage en Suisse alémanique et qu’on dit qu’on vient de Romandie, on nous répond : Ah vous connaissez Nikita alors ? C’est aussi un des rares romands à jouer du hackbrett  (en français : tympanon), un instrument très prisé dans les groupes folk et folkloriques alémaniques, germaniques et autrichiens. Le sien est appenzenllois.

Il joue dans des styles aussi divers que du jazz africain (forcément, il a passé son enfance au Kenya), de la musique des Balkans, de la musique celtique (et justement son épouse est franco-britannique et chante en gaëlique) et du traditionnel de Suisse romande (il a par exemple créé Montferrine avec les frères Abriel que l’on connait bien au Feufliâzhe. A cette édition 2019, il vient avec le groupe Follaton dédié aux danses et chansons populaires romandes.

Un follaton, du côté suisse (Valais, Vaud) c’est comme un sarvan en Savoie. C’est l’esprit farceur qui entre dans les fermes et les chalets, attache ensemble les queues des vaches à l’étable ou fait tourner le lait quand il est fâché. Voir une chronique de Gilbert Salem, journaliste à Lausanne, qui le raconte bien ici.

Dans ce trio Follaton, avec Nikita qui chante, joue du diato et du hackbrett, il y a Mélinda Bourquin au violon et Lionel Millioud à la guitare et au chant. Eux aussi jouent dans d’autres groupes, comme Cupateas, une formation de musique celtique mêlant également tradition et compositions contemporaines. Ils sont rodés aux bals folk.

Sur la scène du Feufliâzhe plusieurs fois l’après.midi du dimanche.

Nikita est musicothérapeute  . Il est aussi professeur d’accordéon diatonique. C’est pourquoi, au Feufliâzhe il propose un atelier de diato samedi de 14h30 à 17h30 pour ceux qui voudraient apprendre des airs traditionnels de suisses romandes.

Inscriptions ici

Et comme tout passionné, il se fait un plaisir de vous faire découvrir le tympanon, gratuitement, de 10h00 à 10h30 dimanche matin sur place. Pas d’inscription mais ne manquez pas le rendez-vous.

Contact :

www.tympanon.ch  

Voir aussi:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Nikita_Pfister

http://www.sav.org/montferrine/nikita.html

cupateas.ch