Bilan moral 2019 du président Pierre Bron

Cette année 2019 fût une année riche : les ateliers, le festival, le livre-DVD de danses, rien que ça !

  • Sur le festival

Cette année a été organisée le 14ème festival de musique des pays alpins du 5 au 7 juillet. Cette édition a marquée le retour du festival sur le plateau de Plaine-Joux/Les Brasses, lieu de naissance du festival. Bien que ce changement de lieu ait sollicité des financements et de la préparation supplémentaire, cette édition fut une réelle réussite sur le plan artistiques.

Le comité d’organisation du festival a travaillé d’arrache-pied pendant un an et demi afin d’offrir aux festivaliers une musique et un accueil de qualité. Une centaine de bénévoles se sont relayés afin de permettre à toute cette organisation de se dérouler dans les meilleures conditions. La diversité des activités proposées (concerts, exposition, stages de danse, de musiques et de chants) ont permis à un large public, du plus jeunes au moins jeune, de l’amateur au professionnel, du débutant à l’initié, de découvrir ou redécouvrir la musique, les danse et les chants de nos pays alpins.

La langue régionale qu’est le savoyard est également mise à l’honneur pendant le festival, festival dont l’idée originelle est de recréer une fête qui se déroulait dans nos alpages autrefois.

Sur trois jours, ce sont 15 groupes de musiques qui ont été engagés pour nous faire vibrer, venant de tout l’arc alpin. Ces groupes ont été complétés par une dizaine de groupes amateurs, non moins talentueux, qui se sont succédé sur nos scènes. En effet, cette année, le comité d’organisation a pris le pari d’ouvrir la grande scène aux artistes et groupes souhaitant se produire, dans les mêmes conditions qu’un groupe professionnel, avec une véritable infrastructure scénique et sonorisée. Cette expérience fut très positive et doit être développée afin que le Feufliâzhe devienne un véritable tremplin pour la musique des pays alpins.

L’exposition qui a été proposée cette année, « Farfelutherie », était un échantillon de pièces du musée du violon d’Olivier Richaume, violons-jeux de mots, marques de cordes ou de sourdines, figurines avec violon, carte postales, etc.... Cette exposition venait compléter le salon de lutherie qui a réuni près d’une dizaine de luthiers.

Un marché de l’artisanat a également été organisé afin de permettre à notre public de s’équiper ou déguster des produits locaux. Ce marché, tout comme le salon de lutherie, demandent à être développé afin d’accueillir un public que nous n’avons pas encore. Le marché de l’artisanat, comme les repas, doivent servir de produit d’appel afin de faire découvrir notre musique, nos danses, nos chants, aux personnes qui n’oserait pas venir à notre rencontre spontanément.

Cette année, une initiative originale a été proposée : le bal des enfants. Pendant l’année scolaire, des membres du comité se sont rendus dans les écoles de Bogève, mais également au centre d’animation d’Habère-Poche, afin d’apprendre aux enfants nos danses locales. Afin de permettre aux enfants de venir sur le festival reproduire ce qu’ils avaient appris durant l’année scolaires, un bal des enfants a été organisé. Malheureusement, le succès pendant l’année scolaire ne s’est pas reproduit au festival, peu sont venus, mais cette initiative pourrait être renouvelée avec une communication appropriée auprès des écoles du secteur. (Intervention de Geneviève Larsimon qui s’est occupée de cette animation scolaire)

Toute cette organisation ne serait pas possible sans nos partenaires. Les partenaires institutionnels tout d’abord, les communes, communautés de communes, le département, la région, l’Etat, les sapeurs-pompiers, la Gendarmerie. Leur soutient financier et matériel nous est précieux. Les partenaires économiques ensuite, toutes ses entreprises qui croient en notre projet et qui nous soutiennent financièrement ou en prêt de matériel également. Un grand merci à eux.

En conclusion, cette 14ème édition est une réussite mais ne doit pas faire oublier les difficultés financières que rencontre l’association. Des pistes de diminution des dépenses ou d’augmentation des recettes devront nécessairement être trouvée, sans quoi la 15ème édition pourrait être la dernière. Je remercie nos partenaires, le public, les bénévoles, les adhérents et les membres du comité d’organisation qui ont fait que cette 14ème édition se soit bien déroulée, dans d’excellente conditions de sécurité.

  • Sur les ateliers

L’association organise depuis de nombreuses années quatre ateliers : chant, danse, accordéon diatonique et vielle à roue. Ces ateliers rencontrent un franc succès et sont de plus en plus sollicités. Viennent s’ajouter aux ateliers, un groupe d’animation qui se produit en extérieur. Le Feufliâzhe peut être fier d’avoir son groupe de musiciens se produisant une douzaine de fois par an, c’est une véritable vitrine pour notre association, on peut en être fier et saluer la détermination et l’envie de ses musiciens.

Les ateliers sont importants car ils permettent de diffuser nos savoirs auprès d’un public, le plus souvent, novice. En développant les ateliers, notre association s’offre un rayonnement et une fierté, celle de promouvoir, par l’enseignement, nos chants, danses et musiques.

Je remercie nos animateurs dans chacun des ateliers et groupes qui accomplissent un travail formidable tout au long de l’année, avec passion et dévouement.

(Interventions de Geneviève Larsimon, de Laurent Decroux, d’Yves Hendgen, de Béa Laubacher pour celui de chants et de Sophie Jaunin qui a lu le rapport de Claire Fillard, qui ne pouvait être là à cette date. Ce dernier rapport peut être lu ICI )

  • Sur le livre-DVD des danses de Savoie – volume 3

Le Feufliâzhe a sorti le volume 3 de sa série de livre-DVD sur les danses de Savoie. Cet ouvrage est le fruit d’une collaboration entre les membres du comité d’hier et d’aujourd’hui, ainsi que des passionnés du département. Cet ouvrage a été largement soutenu et financé par le département de la Haute-Savoie, que je remercie pour son soutien sans faille depuis la création de l’association.

Cet ouvrage est en vente auprès des membres de l’association. Les fonds récoltés seront réinvestis dans un projet de démocratisation de la culture.

(Intervention d’Alain Basso, un des auteurs du livre-DVD, ainsi que d’Yves Hendgen qui y a participé. Pour plus de renseignement voir la page de l’ouvrage ICI )

Centre interculturel de la musique des alpes

Le Feufliâzhe est investi, auprès d’autres associations locales, dans le projet de création d’un centre interculturel de la musique des alpes à Habère-Poche, en Haute-Savoie. Ce projet est porté par la commune, soutenu par le département de la Haute-Savoie et la région Auvergne-Rhône-Alpes. Une étude d’opportunité a été menée cette année et les résultats seront connus prochainement.

PROGRAMME SAMEDI 6 JUILLET

9h30 -12h30 atelier violon, rigodons du Dauphiné

10h00 – 13h00 atelier d’accordéon diatonique de Romandie

12h00 – 20h00 scène ouverte, avec, dans le désordre :

  • Le quatuor La myie aux tiroirs de Lyon, polyphonie vocale en arpitan
  • Le quatuor Folkambule d’Annecy, musique traditionnelle
  • Le trio de vielles à roue Coup de 3
  • Le quatuor Adieu j't'ai vue d’Annecy, musique traditionnelle
  • Le sextet de violons L'accord des Alpes d’Annecy, musique alpine
  • Les quinze Potes Ages d’Annecy, chants et musiques savoyardes
  • Le sextet Boyadjian "A corde et vous" , musique traditionnelle
  • Les vingt-deux Copains de l'harmonica de Cluses, musique alpine
  • Les quarante musiciens du Tutti d’Annecy, musique tradionnelle des Alpes
  • Le trio Mountain folk , chansons sur les Alpes
  • Les huit musiciens du Groupe Animation musicale du Feufliâzhe
  • Les quinze musiciens de l’Ensemble musical du Feufliazhe
  • Les dix élèves de l’Atelier d’accordéon diatonique du Feufliâzhe
  • Les sept musiciens de Grattapanche, musique traditionnelle des alpes

Exposition Farfelutherie

14h00 -16h00 atelier de cor des Alpes

15h00 -18h00 atelier de danses italienne du Piémont occitan

19h00 Conférence de Guillaume Veillet sur les danses de Savoie et du Valais

Concert du soir:

20h30 Ciumafina

21h45 Sonalp

23h00 bal à la voix par la Balbelett’s Vocal Fanfare

CONCERT DU VENDREDI SOIR 5 JUILLET 2019

Le festival a été ouvert par deux très beaux concerts de jeunes talentueux, aux compositions inventives, poétiques et subtiles.

veillee-avec-liyang-500px

Le premier a été donné sur une harpe celtique par Lise Martin-Le Chêne,  née en Savoie dans la Vallée Verte, d’origine moitié marseillaise, moitié bretonne. C’est une virtuose de son instrument et une compositrice inspirée. Elle explique l’origine de ses compositions (Savoie, Bretagne, Tibet…) avec une telle passion et une telle gentillesse qu’on l’écouterait des heures aussi bien conter que jouer. Et le son dans notre chapiteau avait été si bien travaillé par la sonorisation qu’on entendait chaque note égrenée sur la harpe et chaque syllabe de son récit. On est hypnotisé par la grâce de ses doigts sur les cordes. Un enchantement !

Le deuxième, Le Projet Shinéar,  produit par Denis Priest à l’accordéon, qui vient du Nord, Maxime Vidal, multi-instrumentiste qui vient du Sud et Li Yang Zhao qui vient de Chine avec son Erhu, a fait preuve d’inventivité dans ses compositions de musique du monde où chacun apporte son vécu et ses aspirations. Ils ont séduit le public et ils ont totalement acquis son adhésion quand ils ont joué une mazurka de Bergame.

La soirée s’est terminée par une petite veillée à la lumière du dernier projecteur laissé dans le chapiteau, par des chants, et des danses, animés par Pascale Porcherot.

Vidéo 

https://www.facebook.com/sofifeufi/videos/2311036172504256/?t=5

PROGRAMME DIMANCHE 7 JUILLET

09h00 - 11h30 atelier de harpe celtique

9h30 -12h30 atelier de chants à danser en polyphonie

9h30 - 12h30 atelier de nyckelharpa et violon de Suède et Italie

10h00 - 10h30 atelier découverte du hackbrett

10h00 - 11h00 Messe au cor des Alpes avec M. le curé Jean Grillet.

11h00 – 11h45 harmonie de Publier La Voix du Léman

12h00 – 14h00 Animation les Tradi’Sons , la Gigouillette

13h00 – 20h00 en alternance et dans le désordre :

Contes de Pascale Porcherot

Exposition Farfelutherie

20h00

Bal-boeuf du soir

PROGRAMME VENDREDI 5 JUILLET

Concert

20h30 – 21h25 Lise Martin-Le Chêne

21h45 – 22h30 Le projet Schinear

23h00 Veillée avec Pascale Porcherot